dimanche 8 février 2015

pas de vernis!!!

Aujourd'hui en expliquant un nouveau projet à une amie peintre Sandra Paris j'ai enfin compris le pourquoi de ma démarche artistique....c'est drôle comme en recoupant certains événements entre eux les choses deviennent évidentes.
J'ai toujours dessiné ,du plus loin que je me souvienne ,sur des carnets de commandes dans le café de ma grand mère .... sur mes cahiers d'écolière quand je m'ennuyais ....et puis un bac Arts plastiques ....2 ans aux Beaux Arts de Toulouse....
J'ai cessé de dessiner ,de peindre quand j'ai eu mes enfants...
Je crois qu être enceinte ,accoucher et élever mes enfants me remplissait entièrement....j'étais heureuse ,aucune ombre au tableau...
Et puis j'ai perdu mon enfant ,retrouvée morte dans son berceau...
Je me suis accrochée à mes 2 grands....mais j'ai sombré ...
Je ne voulais pas admettre que je ne maîtrisais rien....que je n'étais pas grand chose....au mieux j'avais des intentions et c'était déjà pas mal...
Alors la peinture est revenue comme une évidence ....
On me disait souvent "tu les laisse traîner tes tableaux comme ça? tu ne les vernis pas?"
Non pas possible de protéger mes toiles ,j'aimais qu'elles vivent leur vie.
Et ce week end j'ai appris la mort du fils d'une amie ,22 ans ce Hugo que j'avais vu naître....
Parti faire le djihad ......issu d'une famille "normale" ,un gosse adorable....parti depuis 2 ans...comme ça .....pour qui? pourquoi???
Mon amie depuis tous ces mois avec cette épée de Damoclès au dessus de la tête....impuissante
Et l'épée est tombée....
Et qu'aurait elle dû faire???
Qu 'est ce qu'on maîtrise ?nous les mères fortes ,fragiles....vivantes malgré tout....
Rien.....on espère....le mieux.... toujours
Et la vie fait le reste.....
Parfois, souvent d'ailleurs , de nos plus grandes blessures naissent nos plus beaux moments....
Et là !
paf! j'ai compris pourquoi je ne protégeais pas mes peintures.... surtout pas de vernis....qu'elles se frottent aux vents, à la pluie....à la VIE!!!
Dans les jardins ,dans mon coffre de voiture....partout où je les balade.
Je n'ai pas peur qu'elles s'abîment, ohhhh non!
Je sais maintenant et tous les jours un peu plus que c'est la VIE qui me fait peindre ,que mes faiblesses sont ma force....
Pas de vernis! pas de protection!



6 commentaires:

Val R a dit…

Oui, Valérie, nous ne maitrisons rien et notre vie est si fragile. Parfois l'usure du temps ne parvient pas jusqu'à nous, à peine si elle nous effleure que déjà la vie s'achève.
Laisse vivre tes toiles comme elles le doivent, laisse aller la vie...parce que c'est ainsi.J'ai une pensée émue pour toutes les mères qui souffrent la perte d'un enfant.Et mon coeur se serre en pensant à ton amie. Je te serres très fort dans mes bras ma chère amie.

Betty a dit…

Chère Val, je me sens tellement proche de toi...
Infiniment...
J'aime tes mots.
Même si ils me peinent tant.
Ils renforcent ce que je pense aussi!
Vivre Ici & Maintenant...
Je t'embrasse fort

San-tooshy a dit…

Ton post m'a drôlement émue. Pour faire suite à notre conversation, je pense que tu devrais lire la vie de Munch. Lui aussi a été confronté à la mort et la peinture a été salut ( et heureusement pour lui). Je t'embrasse. Des baisers de consolation qui n'arriveront ( malheureusement) jamais à effacer ta peine.

:) a dit…

De chaleureuses pensées volent vers toi... Nul besoin de vernis en effet... la beauté ne s'use pas. Celle de tes tableaux reste gravée dans les mémoires. Et non, nous ne maîtrisons rien et n'avons qu'une seule et unique certitude, notre vie finira, comme finira celle de ceux que nous aimons. Depuis cet été, je suis le parent survivant pour mes enfants... mais je garde ma confiance, entière, en la vie... et ne chercherai nul vernis, nulle boîte de coton pour empêcher la vie de faire son œuvre...

fleur en fée un max a dit…

Quel merveilleux univers je découvre par hasard et quelle poésie dans vos toiles.
J'étais déjà conquise en découvrant ces belles peintures sur votre site et le suis encore plus en lisant ces paroles si bien écrites qui nous parlent de la vie avec un grand V dans tout ce qu'elle comporte de doux comme d'insupportable....
 Karine ❤ •. ✿¸.•*☆ ★

carotte a dit…

Aujourd'hui, je plonge dans ton univers, plus ou moins par hasard, au détour d'un blog ou d'un autre. Je tourne, je virevolte, je me régale J'apprends que tu es Poitevine comme moi depuis 4 ans et tu me fais découvrir la place de l'hôtel de ville telle que je ne l'ai jamais connue. Je me gorge de tes couleurs, de ta douceur. Je bois des yeux tes tasses de thé. Je rêve, je savoure.
Et je tombe sur ce message qui me dévoile un peu de toi en tant que femme après t'avoir approchée en tant qu'artiste. Et ce que j'y apprends me touche et m'émeut aux larmes. Parce que j'y apprends que tu as perdu une petite fille, parce que demain je vais "fêter" le 2ème "anniversaire" de la naissance sans vie de ma toute petite Rose, ma deuxième petite fille.

Douce pensée à ta petite, à la mienne, et à Hugo, ce grand qui restera petit garçon dans le coeur de ceux qui l'ont connu.